La Triennale

2012

Paris

Cartels d'exposition et Scotch de délimitation installé dans

une rue parisienne réputé pour ses galeries d'art.

Une fausse exposition d'art contemporain est recréée dans un quartier parisien réputé pour ses galeries d'art.

Il s'agit de mettre en lumière des éléments trouvés dans la rue (chewing gum collé sur un mur, trace de peinture...) en les mettant en scène à la façon des expositions d'art contemporain classiques.

Chaque élément trouvé dans la rue est entouré d'un Scotch de délimitation et un cartel est installé a coté de la dite "œuvre".

Sur ce dernier sont inscrites des informations classiques des cartels d'exposition, informations inventées par l' artiste (nom de l'artiste, nom de l’œuvre, prix..).

L'objet de rue, au départ trivial et sans intérêt devient objet d'art parce qu'on décide de lui donner un sens et une valeur matérielle et intellectuelle, ainsi un chewing gum auquel on n'aurait pas prêté attention ou qu' on aurait considéré avec dégout devient objet d'intérêt et de questionnement du simple fait qu il est encadré et intitulé.

Ce projet résonne comme un pied de nez à une forme d'élitisme de certaines expositions d'art contemporain, du fait de leur manque de clarté ou de leur coût.

Ces fausses œuvres d'art interrogent donc les limites de l'art contemporain et posent avec humour la question de la valeur d' une œuvre.

En référence aux ready made de Marcel Duchamps Milo pose aussi la question du statut de l’œuvre d'art aujourd'hui.

 

Pour changer le nom de votre site, utilisez 'Page Maître' dans le menu 'Design'

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player